Comment entretenir les freins de son scooter électrique ?

Scooter-Electrique

Posséder un scooter électrique ou tout autre engin nécessite d’effectuer certaines tâches pour en prendre soin au quotidien, afin que l’engin reste en bon état et continue de vous satisfaire. En ce qui concerne les scooters, les freins sont des éléments importants. Avoir des freins sur lesquels on peut compter afin de s’arrêter quand on le souhaite est primordial quand on est sur les routes. Sur les scooters https://www.specialist-auto.fr/54864-pourquoi-rouler-avec-un-scooter-electrique/ on retrouve plusieurs méthodes de freinage comme les étriers, le freinage forcé, les freins à disque. Le mieux pour l’entretien de ses freins est de se référer au manuel qui accompagne votre véhicule afin de bénéficier de conseils spécifiques. Ici nous parlerons de systèmes de freinage pour scooter électrique en général.

Généralement les systèmes de freinage des scooters électriques sont liés à un système de câble, mais cela n’est pas valable pour tous les modèles. Si votre scooter entre dans cette catégorie, vous devez vérifier que les câbles sont en bon état avant chaque utilisation. Cela peut se faire simplement en roulant sur quelques mètres en faisant fonctionner les freins de façon agressive. Quoi qu’il en soit, pour plus de sécurité et d’assurance dans vos vérifications, le mieux est de consulter le manuel d’instructions livré avec le véhicule. Avec la vérification, votre conduite sera sûre et vous pourrez détecter les éventuels problèmes liés aux freins, ainsi même en cas de dysfonctionnement l’impact sera moins lourd sur votre bien-être et surtout vous pourrez y remédier assez rapidement. Peu importe le système de freins de votre scooter, vous devrez prendre soin des plaquettes de frein. Ces dernières s’usent progressivement, alors il faut vérifier l’état des garnitures chaque semaine. Si vous entendez des bruits de grattage, ou si les freins sont moins réactifs alors, envisagez de remplacer les plaquettes de frein.

En opposition aux systèmes de câbles, certains scooters électriques fonctionnent avec des systèmes d’étrier hydraulique. Dans ces cas-là, le dispositif fonctionne avec du liquide de frein, vous devrez vérifier régulièrement qu’il y en a suffisamment, dans le cas contraire vous devrez mettre du fluide respectueux des standards. Quelques fois l’air peut obstruer le système de câble et réduire la pression hydraulique. On peut s’en rendre compte lorsqu’il faut serrer le frein jusqu’au guidon avant d’avoir un freinage efficace. Lorsque cela est le cas, consultez un spécialiste. Les systèmes de freins fonctionnant avec des disques sont plus réactifs lors du freinage, mais ils exigent aussi un suivi plus minutieux et un entretien régulier. Désormais vous avez une idée du fonctionnement des freins de votre scooter électrique et des méthodes pour l’entretenir. En cas de doute tournez-vous vers votre manuel d’utilisateur ou vers un spécialiste ?

Un séjour à la carte en Thaïlande pour se dépayser et s’évader

Thailande

La Thaïlande est connue pour ses magnifiques littoraux, ses vestiges culturels et ses nombreuses statues du Bouddha. Un voyage dans ce pays permet aux routards de visiter des musées, des temples et des criques hors du commun. Pendant leur périple, les touristes découvriront également des centres commerciaux. Le territoire thaï abrite de nombreux marchés de rue et boutiques. Après une visite des magnifiques villes du pays, les vacanciers pourront déguster des plats locaux dans des espaces de restauration.

Les criques, les plages et les belles îles de la Thaïlande

Pour commencer leur périple à Thaïlande, les bourlingueurs peuvent faire un détour à l’île de Koh Lipe. Celle-ci est située dans le détroit de Malacca. Sunrise beach, l’une des plus belles plages de ce bout de terre paradisiaque, est une attraction phare de la contrée. Ce front de mer attire les amateurs de baignade. Il est idéal pour des instants en couple. En effet, ce site permet une meilleure vue du coucher de soleil.

En poursuivant leur circuit à l’est de la mer d’Andaman, les routards aboutiront à Koh Kradan. Cette île possède des plages de sable fin aux eaux clairvoyantes. Elle est jalonnée de végétations verdoyantes. Ce site fascine les adeptes de baignade. Les amateurs de sport aventure peuvent aussi planifier une plongée dans les fonds marins de ce spot pour observer des tortues de mer.

En outre, Koh Kood est à visiter lors d’un voyage en Thaïlande. Ce bout de terre paradisiaque se trouve à la frontière du pays avec le Cambodge. Il offre une vue magnifique sur des paysages uniques au monde. Cette île possède un littoral rocailleux et des rivages de sable blanc fin. Elle est prisée des bourlingueurs en quête de tranquillité. En effet, ce site est à l’abri du tourisme de masse.

La dégustation des spécialités culinaires locales, un programme à ne pas louper

Pendant leur séjour en Thaïlande, les vacanciers dégusteront des plats typiques de la contrée. Ce programme est à prévoir pour faire de nouvelles découvertes culinaires. La cuisine thaïe est savoureuse. Elle utilise souvent des épices et des herbes. Le khao pat est à goûter lors du périple. Il est essentiellement composé de riz frit, de légumes et de viande. Cette préparation est généralement servie avec du poisson.

Le pad thaï est également une spécialité culinaire thaïlandaise à savourer. Il s’agit de nouilles sautées avec des germes de soja, du tofu, des œufs, des crevettes et des cacahuètes pilés. Ce mets est un plat national de la Thaïlande.

Les amateurs de sensations fortes pourront déguster du som tam. Celui-ci est une recette de salade très pimenté. Il est principalement composé de papaye verte, de sauce de poisson, de tomates, de citron, de cacahuètes et de piments.

Les débuts du scooter électrique

scooter-electrique

Le scooter électrique est un engin en plein essor, il est de plus en plus apprécié pour ses qualités économiques et écologiques notamment. De plus, c’est un excellent véhicule pour la mobilité que ce soit en zone urbaine ou rurale. Toutefois l’histoire de ces engins ne date pas d’aujourd’hui, on peut la retracer depuis 1895. C’est à la même époque que les brevets ont été déposés pour les appareils de transport personnel fonctionnant au moteur électrique. Très souvent la technologie existe longtemps avant que l’on ne prenne conscience de son utilité. Il serait intéressant de retracer l’origine des premiers scooters électriques https://www.numerama.com/vroom/470523-essai-du-scooter-electrique-2twenty-roma-un-look-retro-suffit-il-a-faire-un-bon-scooter.html avant leur explosion commerciale. Il est tout de même étonnant de constater qu’il y a 20 ans le premier scooter électrique a vu le jour et il pesait environ 250 livres. Si on s’en réfère aux archives le premier brevet pour un véhicule de transport personnel à moteur électrique, a été déposé en 1895 pour une motocyclette électrique aux États-Unis par Ogden Bolten Jr. Si on considère les standards d’aujourd’hui, le design d’Ogden était grossier, mais pour son époque c’était une véritable révolution.

À cette même période, l’un des plus grands événements dédiés aux innovations de ce type a été le Stanley cycle show qui s’est tenu à Londres. Le cycle a eu lieu en 1896 et il a été l’occasion pour de nombreux inventeurs de présenter des nouveautés à leurs pairs et concitoyens. C’est le cas notamment de Humber, un constructeur de vélos qui y a fait la démonstration d’un vélo électrique destiné au grand public. Ce premier véhicule électrique fonctionnait grâce à de nombreuses batteries qui étaient fixées à la roue arrière, l’ensemble étant contrôlé par un système de résistance positionné sur le guidon. Nous sommes encore bien loin des scooters électriques que nous connaissons.

En 1911 on se rend bien compte que l’incitation publique au transport électrique commence à voir le jour. On découvre une moto à cette époque, une moto électrique roulant à environ 35 miles par heure et que l’on pouvait recharger entre deux utilisations. On commence clairement à se rapprocher des normes qui existent de nos jours. L’année 1915 voit la naissance du premier scooter, on ne parle pas encore de scooter électrique, mais c’est une véritable révolution dans le secteur du transport. Autoped puisque c’est de lui qu’il s’agit est un engin qui roule à l’essence et qui s’est positionné comme le premier engin de transport personnel commercialisé au grand public. À l’époque l’engin fut beaucoup utilisé par les policiers de la ville de New York. L’autoped n’a pas survécu plus de deux années, mais il a marqué l’histoire.

Comment se rendre en Australie sans dilapider ses économies ?

Australie

Destination d’aventure par excellence, l’Australie attitre, chaque année, des milliers de touristes. L’intérêt des estivants pour cette contrée réside dans ces sites propices à l’évasion et à la découverte. Cela dit, ce pays possède un coût de vie élevé qui peut déstabiliser les voyageurs avec un petit budget. Pour soutenir ces globe-trotteurs, voici des solutions efficaces pour visiter ce territoire sans être sur la paille.

Déterminer avec précaution la date de départ pour partir en Australie

Un des moyens pratiques pour voyager en Australie sans faire trop de dépense est de choisir avec précaution la date du départ. En effet, tout bon globe-trotteur sait que réserver un vol lors de la saison estivale est déconseillé. Pendant cette partie de l’année, le tarif des vols ainsi que des prestations hôtelières est trop élevé. Le meilleur moment pour prendre un billet vers cette contrée est en juin. Durant ce mois, un vol aller-retour pour Sydney se négocie à 796 €. Cela dit, il est nécessaire de faire une réservation de 3 mois à l’avance. Pour les routards désirant faire quelques économies, il est préférable de prendre un billet vers Perth en octobre. Le tarif d’un vol pour cette localité est de 781 €. À titre indicatif, il est conseillé pour les estivants de comparer le coût des compagnes aériennes pour limiter leurs dépenses.

Trouver une solution pratique pour se loger pendant un voyage en Australie

L’hébergement est l’un des points à ne pas négliger pour éviter de faire des dépenses excessives. En effet, les prix d’une chambre dans un établissement hôtelier sont assez onéreux. Afin de faire quelques économies, le mieux pour les routards est de se lancer dans le Help Exchange. Ce concept convient parfaitement aux vacanciers qui se demandent comment se rendre en Australie pour pas cher. En effet, il donne aux estivants la possibilité de profiter de logement et de nourriture gratuite. De plus, il offre aux globe-trotteurs l’occasion de mieux connaître le quotidien des locaux. Toutefois, le Help Exchange s’obtient en échange de quelques heures de travail. Le camping sauvage est aussi une option intéressante pour dormir gratuitement en Australie. Il permet aux aventuriers de passer leurs nuits dans des lieux remarquables. Cela dit, les amoureux de la nature doivent respecter des règles pour éviter des problèmes.

Se renseigner sur les petites astuces pour économiser en Australie

Il existe plusieurs solutions qui aideront les routards à limiter grandement leurs dépenses lors de leur séjour en Australie. Parmi ces options, il y a l’auto-stop. Cette méthode permet aux estivants de se déplacer d’une région à une autre sans aucuns frais. Cela dit, les vacanciers auront besoin de bien se préparer avant de faire du stop. En effet, pour augmenter leurs chances de trouver une voiture, les globe-trotteurs devront s’habiller avec des vêtements colorés. De plus, ils sont invités à faire preuve d’imagination pour attirer l’attention des conducteurs. Mis à part cela, éviter la consommation de tabac et d’alcool est aussi une méthode efficace pour faire des épargnes. Le prix de ces articles est élevé dans cette contrée. Par ailleurs, faire des courses en fin de journée aidera les estivants à économiser. En effet, à ce moment, les coûts des aliments dans les supermarchés sont réduits.

Pourquoi préférer le taxi moto à la voiture ?

goldwing-taxi-moto-mini-paris

D’habitude, pour circuler dans un milieu urbain ou périurbain, on a tendance à prendre ce moyen de transport qu’on appelle tous : taxi. Cependant, si auparavant, ce denier n’était que des voitures, maintenant on trouve des taxis moto partout. Certes, ce nouveau moyen se trouve assez pratique pour circuler librement dans une ville. Ainsi, voici des raisons pour préférer le taxi moto à la voiture.

Rends la durée de votre trajet plus courte

En général, une moto roule plus vite qu’une voiture, quelle que soit la circonstance. C’est pour cela qu’au niveau de la circulation contraignante dans les grandes villes, se munir d’un véhicule à deux roues s’avère être le moyen le plus rapide. De ce fait, réserver un taxi moto à Paris, entre autres, vous permettra de faire un gain de temps considérable.
En outre, ce moyen de transport privé peu classique se trouve également à même de prendre diverses raccourcies dans le but de rendre votre trajet plus court. Certes, avec la compagnie de taxi moto, vous aviez déjà prévu votre parcours, mais en cas d’urgence, vous pouvez demander à votre chauffeur d’abréger celui-ci. En général, cela est nécessaire si vous êtes en retard à un rendez-vous important. Evidemment, les voitures ne pourront pas vous donner cette possibilité.

Moyen de transport efficace pour éviter les embouteillages

Tout le monde a sans doute déjà connu cette angoisse lorsqu’on suit sagement la voiture devant soi au cours des embouteillages alors qu’on est déjà très en retard. Bien entendu, les motos ont le privilège de ne pas être atteintes par ses ralentissements ou blocages de la circulation. En effet, de par sa petite dimension, ils peuvent circuler librement à travers les bouchons. Cela constitue une raison de plus pour choisir le taxi à deux roues plutôt qu’une voiture.

Aussi, réserver un taxi moto à Paris vous permet de prévenir les incidents qui peuvent vous ralentir voire même vous bloquer la route. Certes, la circulation urbaine n’est jamais à l’abri des contretemps comme une panne de voiture ou un accident de la circulation. Encore une fois, ces incidents n’auront pas de grandes conséquences sur les personnes qui se déplacent en moto.

Réservation facile avec diverses possibilités

Enfin, à part les avantages du taxi moto sus-cités, il attire également de nombreuses personnes du fait de la facilité de sa réservation. En ce moment, de nombreuses compagnies de taxi moto existent dans les grandes villes. Aussi développer les unes que les autres, elles offrent à sa clientèle diverses possibilités pour commander leur service de taxi moto. A noter que réserver un taxi moto à Paris devrait se faire idéalement au moins 2 heures à l’avance.

Parmi tant d’autres, vous pouvez user de la manière la plus simple qui est d’appeler directement par téléphone l’agence pour faire votre réservation. Pas mal de gens passent également par leur site officiel pour louer un taxi moto en ville. Notamment, ces personnes viennent de loin et ont besoin de moyen de transport pour les accueillir à l’aéroport ou à la gare.

Quel est le meilleur choix entre le scooter électrique et le scooter thermique ?

vespa

Voici un article : Tout savoir sur les scooters électriques qui plaira certainement aux vrais citadins qui apprécient les nouveaux modes de déplacement au cœur de cités encombrées, surchargées et embouteillées. Le scooter électrique ou de tout autres natures s’est vite imposé comme un moyen de transport intéressant et utile dans ce contexte. Quelle est la véritable portée des scooters électriques dans le monde actuel ? Tout comme les voitures électriques qui présentent de nombreux atouts, les scooters électriques en présentent aussi. Ces véhicules électriques ont clairement plus d’atouts comparativement aux véhicules thermiques. Ne croyez pas que ces véhicules électriques soient parfaits, ils présentent également des inconvénients. Nous ferons le point entre les avantages et les inconvénients des véhicules électriques, plus particulièrement des scooters.

Les nombreux avantages des scooters électriques apparaissent clairement quand on prête un peu attention à ces engins. Le premier avantage est sans aucun doute le coût d’entretien de ces engins qui est inférieur à celui des scooters thermiques ou à essence. L’électricité ayant un coût inférieur à celui de l’essence, il est évident que cette dépense est presque nulle. Les autres frais d’entretien sont presque inexistants puisque l’engin n’en nécessite pas vraiment. Les engins électriques émettent tellement peu de bruits qu’il est confortable de les conduire et de circuler avec dans les rues. Le risque de panne avec ces engins est pratiquement inexistant. Pour un utilisateur de ville, l’autonomie de ce type d’engin est d’environ 60 km/h, ce qui est largement supérieur au nombre de kilomètres effectué par une personne en un jour.

Le scooter électrique n’est tout de même pas parfait, il présente aussi quelques inconvénients. Tout d’abord son prix d’achat qui compense l’absence de coût d’entretien. On peut acquérir un scooter de ce type à environ 1500 euros et parfois jusqu’à 3 500 euros ou plus, selon le modèle et les caractéristiques de ce dernier. Sur le plan environnemental, le scooter électrique pollue de façon indirecte, puisque la fabrication de batteries et d’électricité influence négativement l’environnement. Il est vrai que ne pas faire de bruit est agréable, mais cela demande encore plus de vigilance, car les piétons ou les autres conducteurs ne vous entendront pas forcément arriver. Il est important de pouvoir recharger régulièrement son véhicule puisqu’une charge complète tient à peine 3 heures de temps. Heureusement ces engins peuvent être chargés sur des prises standards ou sur des prises installées dans les grandes villes.

Quels sont les avantages de l’autopartage entre particuliers?

2em

L’autopartage est une méthode qui est de plus en plus utilisée depuis environ 10 ans par les particuliers, auprès d’autres particuliers et même auprès d’entreprises. C’est une pratique qui permet aux bénéficiaires et aux propriétaires de véhicules de bénéficier de véhicules pour les uns et de rentabiliser leurs véhicules pour les autres. Avec les entreprises, les locataires de véhicules peuvent utiliser le mode d’autopartage en libre-service intégral qui leur permet de récupérer et remettre le véhicule dans une zone assez étendue, parfois même dans une ville. Grâce aux applications le « client » peut accéder au véhicule n’importe où et le rendre lorsqu’il termine son trajet. La location du véhicule est faite sur la base de différents facteurs, selon la période de location. Entre autres facteurs répertoriés, nous avons le type du véhicule, la distance parcourue, la durée de la réservation. Les prix varient selon les prestataires et les abonnés peuvent souscrire à des abonnements mensuels fixes, associés à des frais de prise en charge ou parfois des forfaits.

Dans la facturation du ,car sharing, les frais d’abonnement et les tarifs proposés sont composés des différents coûts associés au véhicule, essentiellement l’investissement final, l’assurance, les frais d’entretien, l’exploitation. Plus précisément on compte les frais de carburant, l’entretien, les assurances, les impôts et taxes, l’amortissement du véhicule, la taxe sur les véhicules de tourisme et la taxe professionnelle destinée aux sociétés. L’autopartage présente de nombreux avantages pour les propriétaires parce que c’est une alternative rentable pour les personnes qui se servent très peu ou pas de leurs véhicules. Très souvent les particuliers qui vont au travail à pied, en train ou en vélo gardent leurs véhicules pour les usages occasionnels comme les courses, les visites, etc. L’autopartage leur permet d’amortir les différentes charges liées au véhicule.

Pour les utilisateurs qui ne possèdent pas de voiture individuelle, ils peuvent solliciter l’autopartage et louer des voitures seulement quand ils en ont besoin. Cette solution permet de libérer un espace de garage ou une place de parking. Entre particuliers cela reste tout aussi vrai. Le propriétaire conserve son véhicule et le met à la location quand il ne s’en sert pas. Ainsi on peut alors posséder son véhicule et optimiser son budget. Dans certains pays, les sociétés d’autopartage passent des accords afin de mettre des véhicules à la disposition des clients n’importe où. Les utilisateurs d’autopartage peuvent l’associer aux transports en commun, cela permet de rationaliser les déplacements, d’augmenter la multimodalité, de gagner de l’argent, et de réduire les émissions de gaz la pollution ce qui est bon pour l’environnement.

Louez un Riad à Marrakech pour vous rendre au festival international de Casablanca

riad alksar

Cette année, la ville de Casablanca accueille la première édition de son festival international. Un festival hautement culturel qui est attendu par toute la sphère culturelle du pays. Pour cette première édition, le festival regroupera les arts vivants, la musique, le cinéma, la danse, toutes ces disciplines seront réunies autour du même rendez-vous. Ce festival qui se tiendra du 6 au 15 juillet est né de la volonté de la wilaya du Grand Casablanca, associée à celles du conseil de la ville et de la région du Grand Casablanca. Selon les organisateurs, le festival ambitionne de devenir le rendez-vous incontournable de la période estivale pour les populations de Casablanca, mais aussi pour les Marocains des autres villes, même ceux qui résident dans le Riad Al Ksar à Marrakech. De nombreux artistes nationaux et internationaux seront mis en avant durant cet événement, afin de mettre en exergue la notoriété et le positionnement internationaux de Casablanca en tant que terre de rencontre. Ce qui justifie également la programmation riche et variée proposée lors du festival.

En termes de musique, de nombreux styles seront représentés durant le festival. Au programme, les participants pourront découvrir ou apprécier Gloria Gaynor, la célèbre reine du disco. Rappelons qu’elle est la première artiste à avoir enregistré un album spécialement pour les pistes de danse. Depuis les années 1970, cette artiste connait un succès assez important. Elle reste à ce jour connue comme l’une des plus grandes artistes de la période disco. En plus de cette artiste, le public aura le plaisir de découvrir de nombreux autres artistes internationaux comme Tiken Jah Fakoly, qui est un monument du reggae africain. Parmi les autres artistes qui animeront la scène, le programme annonce French Montana, Dizzy Dros, Oum, Aziz Sahmaoui, Mourad Bouriki, Nass El Ghiwane, Don Bigg et bien d’autres. Des artistes qui valent le détour depuis un Riad à Marrakech.

Les participants au festival pourront également bénéficier des projections de films qui auront lieu à la plage de Sidi Bernoussi, ainsi que des projections en plein air sur diverses places publiques. Avec cet événement, la ville de Casablanca sera envahie par une vague de couleurs qui seront matérialisées sur les murs de la ville, rendant ainsi Casablanca accueillante et chaleureuse. Parmi les autres disciplines présentées sur scène, nous pouvons citer le théâtre de rue, le happening, le halka, le cirque et les contes. Donnant plus de vie à la ville et à ses places publiques. N’hésitez pas à sortir de votre Riad à Marrakech pendant quelques jours pour assister à cet événement.

Précautions à prendre lorsqu’on vend un véhicule avec carte grise

Carte grise

Lorsque vous entreprenez de vendre un véhicule d’occasion, vous devez mettre certains documents à la disposition de l’acheteur afin qu’il puisse faire immatriculer le véhicule à son nom sans difficulté, et obtenir la carte grise sur le site https://www.commandersacartegrise.com/. Parmi les documents que vous devez fournir, il y a le certificat de cession, document qui atteste qu’il y a effectivement eu une transaction entre les parties, que ce soit à titre onéreux ou gratuit. Les informations que vous renseignez sur les différents documents doivent être exactes. Une erreur sur une identité ou une adresse peut fausser la totalité de la procédure, et la vente peut être contestée. Le certificat de cession est l’un des documents les plus importants pour l’acheteur. Il est produit en trois exemplaires, dont un pour l’acquéreur. En cas de perte de sa copie, avant l’obtention de sa carte grise, l’acheteur peut en demander une copie auprès du vendeur. Dans le cas où la préfecture a déjà reçu sa copie à elle, l’acheteur peut s’en servir pour ses démarches.

Dans le cas d’une vente et non d’une cession gratuite, l’encadré bleu « certificat de vente » doit être rempli. Dans le contexte d’une cession gratuite, il faut remplir uniquement la case « cédé ». Ne confondez par les cases « cédé » et « cédé pour destruction ». Vous devez vérifier plusieurs fois les éléments suivants afin de vous assurer qu’ils sont exacts : la date et l’heure de la cession, l’identité et la signature de l’ancien propriétaire, le modèle et la marque de la voiture, le numéro de série. Vous pouvez obtenir plus d’informations sur les cartes grises auprès des professionnels. Pour parler de la carte grise, le vendeur doit la barrer lors de la vente du véhicule. Elle doit être correctement barrée et certaines règles doivent être appliquées à la lettre.

Lorsque le vendeur barre la carte grise, il doit le faire et indiquer les mentions « vendu le » avec la date, l’heure de la vente et sa signature. Il est important que le vendeur remplisse aussi le coupon détachable qui accompagne la carte grise. Sur ce coupon que l’on retrouve sur la partie inférieure des cartes grises, on retrouvera les coordonnées du nouveau propriétaire. Grâce à ce coupon, le nouvel acheteur peut rouler pendant une durée d’un mois jusqu’à ce qu’il reçoive sa carte grise définitive. L’acheteur est le seul à pouvoir détacher et conserver le coupon, le vendeur lui aura préalablement remis le certificat d’immatriculation sans avoir détaché le coupon.

Comment tirer le maximum de son séjour dans un hôtel à Marrakech ?

hotel spa Marrakech

Se rendre à Marrakech pour des congés, permet de s’éloigner des tracas du quotidien et de passer des moments extraordinaires seul ou avec ses proches. De nombreuses activités sont à pratiquer quand on est dans la cité ocre, à commencer par la visite de lieux exceptionnels et historiques comme la médina, les tombeaux Saadiens, le jardin Ménara, la mosquée Koutoubia, et d’autres lieux que vous ne manquerez certainement pas de découvrir une fois sur place. Parmi les activités qui vous attendent dans la ville rouge vous pouvez vous lancer dans la visite des remparts de la ville, aller faire une séance de hammam, dormir dans un Riad, déguster un couscous traditionnel au sein de votre hôtel à Marrakech http://www.voyage-explorer.com/destination-afrique/sejour-a-hotel-de-luxe-la-sultana/, faire une promenade à dos de dromadaire, vous faire un tatouage au henné, boire un thé à la menthe chez un herboriste, etc.

L’une des façons de bien découvrir la ville de Marrakech est de faire un tour dans ses quartiers, afin de se rapprocher des populations, de vivre de près les particularités sur place, mais aussi pour en apprendre plus sur l’histoire et la culture de la ville. Sachez déjà que la ville de Marrakech est divisée en deux grandes parties : la médina qui est le centre historique de Marrakech comme on l’appelle souvent l’ancienne ville, et la nouvelle ville dans laquelle on retrouve les nouveaux quartiers comme l’Hivernage ou Guéliz. Dans la Médina on trouve de nombreux hôtels de Marrakech, et on y retrouve également des passages étroits, de petits magasins, etc. Pendant ce temps dans le quartier Guéliz qui appartient à la nouvelle ville, on trouve un environnement plus moderne et un mode de vie plus occidental.

Le quartier Hivernage qui appartient aussi à la nouvelle ville compte un certain nombre d’hôtels à Marrakech. Depuis plusieurs années, la ville prend de plus en plus d’ampleur du côté de la périphérie, surtout à l’ouest. Cet agrandissement se matérialise avec la naissance de nouveaux quartiers, principalement à vocation résidentielle. Marrakech offre de nombreux espaces et infrastructures à voir et à apprécier. Guéliz est un quartier qui conviendra le mieux aux personnes qui aiment faire du shopping dans de grandes franchises européennes, visiter de grands centres commerciaux, profiter des avantages du style de vie occidental. Par contre, si vous souhaitez découvrir la culture marocaine traditionnelle, vous pouvez passer une journée dans les souks et la médina de Marrakech. Depuis 1985, la Médina fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO, et certains de ses espaces restent encore aujourd’hui des lieux touristiques par excellence, notamment la place Jemaa-El-Fna où on retrouve des musiciens, des vendeurs de rues, des charmeurs de serpents, etc.