Quelles sont les techniques les plus couramment utilisées pour la greffe de cheveux afro ?

La greffe de cheveux afro est une solution pour venir à bout des problèmes rencontrés par certaines populations afro-caribéennes en termes de pertes de cheveux. Contrairement à ce que l’on pense, c’est une solution qui marche aussi bien sur les cheveux afros que sur les cheveux lisses. Il est vrai que du fait de ses particularités le cheveu crépu est plus délicat à manipuler, mais le résultat en est encore plus probant. En effet, le cheveu crépu est roulé et non droit, il est incurvé sous le cuir chevelu, il est donc plus difficile à extraire. Il faut faire attention lors de l’incision et de l’extraction à ne pas le couper. Il a été prouvé que le cheveu crépu est d’un tiers plus fragile que le cheveu européen et de moitié plus fragile que le cheveu asiatique. De plus, c’est un cheveu de nature sèche. Pour mener à bien une greffe de cheveu afro sur le site https://www.cheveux-afro.fr/greffe-cheveux-crepus-paris.html, il faut que le praticien soit expérimenté dans la matière, qu’il dispose de bons équipements et qu’il soit entouré de la bonne équipe. Les résultats sont assez probants grâce à la densité des cheveux afro et des boucles qui améliorent le rendu visuel.

Il existe de nombreuses techniques de greffes de cheveux afro. Elles apportent toutes des solutions à la fois définitives et esthétiques aux cuirs chevelus dégarnis. Les techniques les plus pratiquées sont la FUS, la FUT, la FUL et la FUE. La FUS est la méthode par segmentation d’unités folliculaires sous microscope. C’est une technique très utilisée pour les cheveux afro. Il s’agit d’implanter entre 1 et 3 cheveux dans chacun des orifices de la zone dégarnie. Cette technique favorise la croissance naturelle des cheveux implantés. On peut implanter jusqu’à 2000 cheveux au cours de la même séance. Les cheveux sont totalement rasés avant l’intervention. La FUT aussi connue sous le nom de la technique de la bandelette est souvent utilisée sur les femmes. Cette technique n’a pas de véritable impact sur la densité de la zone donneuse, on n’y voit pas de différence après prélèvement. Par contre il faut que le cheveu implanté mesure au minimum 1 cm afin de dissimuler les cicatrices causées par l’opération.

La FUL est la technique de prélèvement par unités folliculaires à cheveux longs, elle porte sur le même principe que la FUS. Contrairement à la FUS, la FUL n’exige pas que les cheveux du patient soient totalement rasés et les résultats sont visibles immédiatement. Avec cette technique le travail du chirurgien est facilité, surtout dans le choix des cheveux à prélever et réimplanter, l’angle des cheveux et l’orientation des microgreffes. La FUE est la technique la moins recommandée dans la greffe de cheveux afro, du fait de leur incurvation. Il s’agit ici de prélever les unités folliculaires de la zone donneuse grâce aux micropunches. Ces unités sont ensuite implantées sur la zone donneuse à environ 4 ou 5 mm de profondeur. Avec la FUE, on ne peut implanter que 1000 cheveux maximum par séance, cette méthode convient dans les cas de calvitie de petite taille.

Leave a Reply

*

*